L’armée renforce ses bases à Sédhiou: Arrivée de 150 parachutistes; installation d’un nouveau camp militaire

Très bonne nouvelle pour les populations de Sédhiou. L’armée sénégalaise vient de répondre favorablement à une de leurs doléances. Depuis quelques jours, suite aux attaques des bandes armées qui se multipliaient, des habitants de la région de Sédhiou avaient réclamé la présence de l’armée dans plusieurs contrées de cette zone du Sud du pays pour éviter les agissements des rebelles.

 
 Selon la Rfm, 120 militaires, des parachutistes venus du camp de Thiaroye ont foulé le sol de Samine ce dimanche. Ils viennent renforcer les 100 hommes du secteur 62 déjà sur place dans la commune de Samine. La même source de renseigner qu’: «un autre camp Militaire sera installé dans les jours à venir à Marsaille situé à 1,5 KM de la frontière avec la Guinée» .

 

Bignona : Des échanges de tirs ce vendredi entre l’armée et les éléments du MFDC

Les multiples irruptions d’éléments du Mouvement des Forces Démocratiques de la Casamance (MFDC), deviennent de plus en plus récurrentes le long de la frontière entre le Sénégal et la Guinée Bissau. Ce matin encore, de nouveaux affrontements ont opposé l’armée sénégalaise et les éléments du MFDC. 

 
Les rebelles ont pris d’assaut le village de Diango, situé dans le département de Bignona. Comme dans les précédentes descentes, des boutiques ont été pillées, avant que l’armée ne vienne pour déjouer la stratégie de braquage de véhicules par malfaiteurs. Selon la RFM, des échanges de tirs violents entre les militaires et les bandes armées ont rythmé le village de Diango durant une heure. A cause de la recrudescence des affrontements notée dans cette zone, les populations du Balantacounda pensent que les autorités ne prennent pas au sérieux les dangers auxquels elles sont exposées. De ce fait, elles ont barré ce vendredi, la route Kolda-Ziguinchor, et entamé une marche pour réclamer la présence de bases militaires le long de la frontière sénégalo-guinéenne. Source RFM